Partager sur

Journal de bord

Nouvelles d’août: la deuxième phase

Ici, tout va rondement! La deuxième phase du projet, dans laquelle les participants de Copacabana réalisent des documentaires de 10 à 15 minutes à partir de leurs préoccupations comme jeunes, va bon train. Nous en sommes en effet au quatrième atelier de cette étape, de sorte que quatre films sont pratiquement terminés et deux autres sont en montage. 


Parmi les sujets abordés jusqu’à présent par les jeunes de Copacabana : 

1) Une danse traditionnelle de l’ile du Soleil (lac Titicaca) menacée faute de relève chez les jeunes, et plus largement le problème de la difficile transmission de la culture autochtone dans notre monde globalisé… 

2) La surpêche dans le Titicaca et son impact sur une famille et une petite communauté riveraine. 

3) Une réflexion sur la violence envers les femmes dans les communautés aymara, et sur les moyens de la prévenir. 

4) Un portrait du problème de l’émigration dans les communautés rurales, à partir du cas d’un village qui comptait 120 familles il y a 15 ans et une vingtaine seulement aujourd’hui. Un message d’espoir et des solutions sont apportés par le père de la jeune documentariste. 

5) Retour sur la révolution de 1952 qui mettait fin au ponguiaje, système de travail forcé des Autochtones dans les communautés rurales au profit de patrons d’origine espagnole, à travers les témoignages des parents des deux jeunes réalisatrices. 

6) Le mouvement hip-hop à Copacabana: des chansons parfois en aymara, souvent en espagnol, mais toujours engagées et réfléchies! Ce documentaire mêle entrevues intimistes, séquences style vidéoclip et animation. 

Les trois derniers films du projet seront tournés en septembre et terminés début octobre, à temps pour les diverses activités de diffusion qui nous attendent en Bolivie et au Québec! 

Au total, les jeunes participants boliviens au projet de Wapikoni-Oxfam-CEFREC auront réalisé cette année 18 courts métrages (12 documentaires, 3 films d’animation, 2 vidéoclips et 1 spot de sensibilisation) ainsi que 4 micro métrages d’animation. 

Aussi, à surveiller, la parution prochaine d’articles sur le projet de Wapikoni en Bolivie dans l’Itinéraire (Montréal) et dans le magazine canadien anglais Verge Magazine (ce reportage inclut également des photos et une vidéo qui seront présentées sur leur site web: vergemagazine.com).