Partager sur

Journal de bord

L’année du renouvellement

// Ariella Orbach

Nous voici à la moitié de la 6e escale avec l’École de cinéma et de communication mapuche de l’Aylla Rewe Budi. Cela fait maintenant six années consécutives que le Wapikoni se retrouve en territoire mapuche pour travailler avec les jeunes et les moins jeunes pendant les vacances d’été austral. Notre mandat : soutenir les communautés par le biais de différentes techniques de réalisation audiovisuelle pour qu’elles poursuivent leur projet collectif de recherche, d’enquête, d’expression et de partage des connaissances mapuche; les histoires, la beauté et la complexité de leur territoire. Alors, pour y parvenir, nous puisons dans l’immense créativité et l’énergie de la jeunesse mapuche!

La 6e année de ce beau projet est une année de renouvellement. Ce sont maintenant les petites sœurs et les petits frères des anciens participants qui viennent nous voir, en quête d’apprentissage cinématographique. Pour cet atelier, nous travaillons avec une cohorte plus jeune que jamais : l’âge moyen est de 11 ans! Les plus petits ne cessent de nous impressionner avec leurs idées, leurs connaissances culturelles et leur volonté d’apprendre. Quelques jeunes plus expérimentés, qui réalisent des films depuis la première formation en 2011, ont pris de nouvelles responsabilités : Daniela est coordinatrice d’escale, Lihuen assure chaque jour le transport des jeunes provenant de diverses communautés à nos ateliers. Ainsi, le cycle de l’École de cinéma et de communication mapuche suit son cours, tout comme le cycle de vie des êtres qui peuplent le territoire mapuche.

Ce renouvellement se ressent aussi dans les techniques et les thèmes abordés par les jeunes dans leur film. C’est une année d’innovation. Ils nous ont dit : « Nous voulons essayer quelque chose de nouveau ». Alors, nous nous sommes lancés ensemble dans une expérimentation du visuel, intégrant l’animation et explorant les couleurs que les divers paysages et éléments naturels du territoire nous offrent. La parole demeure tout de même un élément clé du cinéma mapuche, en particulier celle des aînés. Ici, ce sont eux qui guident le développement d’un film. À cette exigence culturelle, les jeunes ont ajouté un nouvel élément : la parole des enfants, celle de la nouvelle génération qui entame un dialogue avec les aînés à travers la narration. Un dialogue qui nous permet de valoriser l’histoire du territoire et les expériences vécues de ceux qui le connaissent en profondeur. Un dialogue qui nous incite à tourner le regard vers un futur prometteur et vers la continuité de cette richesse culturelle.

Ainsi, nous travaillons avec fentren newen (beaucoup d’énergie) à créer ensemble un film qui raconte plusieurs récits du territoire, tous liés à un lieu, à un phénomène météorologique et à l’imaginaire des couleurs et des textures de la nature. Nous avons tous très hâte de voir le résultat de cette année de renouvellement!

L’équipe de formation, coordination, recherche et logistique

Ariella, Juan, Iphigénie, Julio, Yvonne, Daniela, Silvia et Lihuen