Partager sur

Journal de bord

Le mot de Mélanie O'Bomsawin, formatrice chez les Mapuche

// Mélanie O'Bomsawin

Nous venons tout juste de terminer la semaine intensive de formation à l’école communautaire de Llaguepulli, en territoire mapuche, au Chili. Cette année, 22 jeunes entre 12 et 19 ans ont répondu à l’appel. Ils sont originaires de trois communautés différentes et se sont rassemblés à l’école pendant une semaine pour apprendre les rudiments de la production vidéo.

Nous avons débuté la semaine avec un Yeyipun, cérémonie dirigée par le longko (ce qui se rapproche le plus du chef de bande, chez nous) du lof (village). Le tout pour demander le soutien des esprits pendant notre séjour et la réussite de nos futurs projets. J’ai pu très rapidement observer que les peuples de chez nous ont beaucoup en commun avec les Mapuche. D’ailleurs, j’ai eu souvent la chance de converser avec eux pour échanger à propos de différentes facettes de nos cultures respectives. Les Abénakis sont vus ici comme les “petits frères” des Mapuche. Je me trouve très chanceuse de pouvoir vivre cette expérience d’échange et de réappropriation de la culture. Pour en revenir à l’école, les jeunes ont fait preuve de beaucoup d’intérêt et d’attention durant la semaine de cours. Il ne faut pas oublier qu’ici, nous sommes dans le dernier mois des vacances scolaires. On ressent une grande soif d’apprendre et surtout de transmettre.

Nous avons eu la chance de visionner ensemble plusieurs courts métrages du Wapikoni. Les courts portant d’avantage sur la culture ont été grandement appréciés. Entre autres, La petite chasse de l’équipe du Wapikoni mobile, La danse de l’ours de Marie-Christine Petiquay et L’amendement de Kevin Papatie. La technique d’animation a été appréciée de plusieurs et surtout l’exercice de montage où ils devaient réaliser un vidéoclip. 

Nous avons eu droit à deux oeuvres très romantiques, ce qui a fait éclater de rire le public présent à la projection de tous les exercices à la fin de la semaine.

Les scénarios sont presque tous complétés et nous commencerons bientôt le tournage de deux documentaires. Le premier, réalisé par les jeunes de Llaguepulli, relatera la lutte dans laquelle s’est lancée la communauté en 2006 pour se réapproprier des terres à proximité du lof. Un combat qui n’est pas encore terminé et qui soulève beaucoup de passion chez les gens de toutes générations de Llaguepulli. Les jeunes de la communauté avoisinante, Malalhue, eux, réaliseront un documentaire sur les vêtements traditionnels mapuche. Nous avons jusqu’au début des cours pour tourner et monter ces deux documentaires. Un peu plus de deux semaines au total, tout un défi! Mais l’énergie est au rendez-vous et les membres des deux communautés participantes nous aident énormément: nous ne manquons pas de comédiens et d’assistants! Pour terminer, voici une petite vidéo pour vous montrer l’ambiance qu’il y avait durant cette première semaine. Peukayal! Mélanie O'Bomsawin.

Deuxième École de cinématographie mapuche, 1-8 février 2012 from Initiative vidéo stratégique on Vimeo.