Partager sur

Journal de bord

Journal de bord 1 – Kitigan Zibi 2016

// Wapikoni Team

L’équipe du Wapikoni était à peine arrivée à Kitigan Zibi que la roulotte fut envahie de jeunes de la communauté, un intéressant mélange d’anciens et de nouveaux participants. 

Pour cela, nous aimerions remercier les équipes et coordonnatrices locales des escales précédentes du Wapikoni, dont l’implication passée nous a permis de tisser rapidement un lien de confiance avec les jeunes. Notre assistant-formateur, Craig Commanda (THE WEIGHT, CALL & RESPONSE, les groupes Strange Brew et Commanduck), ainsi qu’un participant de longue date, Russell Jr Ratt (THE HEARING), nous ont également beaucoup aidés à mettre à l’aise les nouveaux participants et leur expliquer le niveau d’implication que demande la réalisation d’un court-métrage. 

Cela nous a entre autres donné l’opportunité de faire connaissance avec Keith Whiteduck, un jeune musicien fort talentueux qui nous a présenté son scénario de film : un hilarant « documenteur » sur la dynamique de groupes rock, à la Spinal Tap. La pré-production pour ce film est complète, et le tournage aura lieu dès cette semaine. 

Nous avons également reçu la visite inattendue de Fernand Pétiquay, un Atikamekw d’Opitciwan maintenant établi à Kitigan Zibi, qui a reconnu la roulotte pour avoir réalisé le film « Je me souviens » avec le Wapi en 2009. Il nous a présenté sa fille, Laurye, une jeune et talentueuse dessinatrice et peintre, qui jouait le rôle d’une enfant victime des pensionnats dans le film de son père. Sept ans après ce tournage, elle en conserve toujours de vifs souvenirs et désirait s’impliquer à son tour avec le Wapikoni. Elle a donc invité son copain Kenden, un jeune chanteur de Rapid Lake vivant à Maniwaki depuis neuf ans, à l’aider à réaliser un vidéoclip portant sur l’intimidation que subissent les jeunes. 

En tant qu’adultes, nous ne supporterions jamais d’être victime d’intimidation au travail, et sommes protégés par des lois contre le harcèlement, mais les jeunes sont souvent laissés à eux-mêmes face à ce fléau. Le positivisme énergique de Kenden, ainsi que son leadership indéniable, ont permis de mobiliser toute une équipe autour du projet : Fanny et Gabriel, deux jeunes métis de Maniwaki, qui ont eux aussi subi de l’intimidation au secondaire, se sont joints au film, tout comme une douzaine d’autres amis et parents qui nous ont assistés durant le tournage. Le vidéoclip, intitulé « J’avance », présente une chanson rap qui encourage les jeunes à ne pas laisser les « bullies » dicter notre vie et faire dérailler nos rêves et nos espoirs, voire nous pousser vers la drogue et l’alcool comme béquille contre les douleurs de l’intimidation. Laurye et Kenden se sont sortis de cet enfer; l’intimidation est derrière eux, mais ils tiennent tout de même à exprimer leur solidarité et leur soutien envers les jeunes qui devront encore affronter cette triste réalité. Nous croyons que leur film aura un impact très positif pour la prochaine génération de leur communauté, et au bout du compte ce fut un immense plaisir pour nous que de travailler avec des jeunes aussi passionnés! 

D’autres projets sont en train de prendre forme, mais en sont toujours au stade de la pré-production. 

On vous tiendra au courant!