Journal de bord

Journal d'escale - Uashat mak Mani-Utenam 2012 Une projection émouvante au Musée Shaputuan

Par l'équipe du Wapikoni à Uashat mak Mani-Utenam . La grande primeur des films de notre escale a eu lieu lundi passé, au Musée Shaputuan. Nous n'aurions pas pu demander une meilleure salle de projection: au milieu d'artefacts innus, les films ont ému la foule! . Nous avons été bien heureux de la présence des 120 spectateurs de la communauté, venus encourager les réalisateurs locaux. Les films touchants, drôles, artistiques, épeurants (juste un peu), profonds et guerroyants ont reçu de nombreux commentaires positifs de la part des résidents de la communauté. 

Nous avons d'ailleurs reçu ce touchant témoignage, de la part de Mme. Danielle Descent: "Wapikoni mobile vient de nous faire vivre une autre très belle soirée ce soir, au Musée Shaputuan. Bravo les jeunes cinéastes! Zonzon pour l'Hommage à sa mère et à sa famille, La Gang à Joshua pour la drôle de fiction sur le Démon, et pour l'animation de ce jeune prodige qui a réussi à entrer 12 boules de billard en un seul coup! Pour la première fois, Wapikoni donnait leur chance aux adultes, ce qui a donné deux très beaux vidéos: l'un de Sylvie Jourdain, Minuenimun, et l'autre de Jean-Baptiste Pinette, en collaboration avec son frère Johnny, sur la Maladie d'Huntington. OUF! De très belles émotions, du respect et beaucoup de fierté. Merci à Wapikoni d'appuyer nos chemins de guérison et de prévention, quels qu'ils soient. Je souhaite que vous puissiez revenir encore longtemps dans notre communauté. Merci à nos animateurs de cet hiver 2012 : Mathieu, Serge et Alex, et un autre gros merci à Réal Junior Leblanc, qui en plus de la coordination locale a produit un excellent vidéo sur le Blocus de la route 138. Ce dernier film n'était pas une fiction, mais un vidéo style télé réalité. Bref, bravo à tous! OOOOHHH pas chanceux ceux qui ont manqué ces vidéos. Ne vous reste plus qu'à aller les voir sur le site de Wapikoni dans un mois..." . . 

D'excellents musiciens ont aussi généreusement participé à la soirée de projection. Scott Pien a partagé avec nous sa voix mélodieuse et ses talents à la guitare, le temps de trois chansons. Roger Michel, lui, chanteur traditionnel, nous a fait voyager dans la culture innue. Nous aimerions remercier encore une fois tous les gens qui ont supporté la Wapikoni mobile. Grâce à toutes ces belles personnes, la Wapikoni fait des miracles. 1000 mercis. . .


.