Partager sur

Journal de bord

Journal de bord 2015 - L'aventure Wapikoni (2 de 3)

La magie du Wapikoni


Une semaine top chrono! C’est tout ce qu’il nous reste pour finaliser les films de nos chers réalisateurs atikameks de Wemotaci! On capote un peu nos vies, parce qu’il y a toujours des imprévues et que rien ne se déroule comme dans un film de Walt Disney; mais j’imagine que c’est ça, la magie du Wapikoni mobile! ;) On doit composer avec des contretemps, des bris techniques, des délais à respecter mais aussi avec nos états d’âmes, qui frôlent parfois la folie, parce qu’on veut tellement que ça soit parfait! Un autre défi auquel nous avons dû faire face, c’est le départ de quelques 120 jeunes de la communauté, qui se sont rendus aux jeux autochtones inter-bandes à Mashteuiatsh. Les deux premières semaines de l’escale, il y avait nos habitués qui revenaient jour après jour et puis pouf! plus un jeune à la Wapi! On s’est tous franchement ennuyés, parce que ça manquait de vie à la roulotte! Par chance, d’autres visiteurs ont rempli le vide laissé par les jeunes et nous avons fait de belles rencontres. 

Nous avons été touché par tous les gens que nous avons croisé sur notre route pendant l’escale à Wemotaci, de par leur authenticité et leur générosité. En fait, l’aventure Wapikoni mobile, en dehors de l’aspect cinema, c’est d’abord aller à la rencontre de l’autre, de s’ouvrir à un autre univers et de partager qui on est. L’adaptation, oui il nous en a fallu, mais chacun de nous a fait preuve de courage pour sortir de sa zone de confort et de prendre des risques pour tenter de faire les choses différemment. C’est un processus d’essais et d’erreurs, parfois décourageant, mais tellement gratifiant lorsqu’on prend le temps de regarder notre parcours et les détours que l’on a pris pour arriver à tous ces résultats. La fin de l’escale approche, le stress et la fatigue commence à se faire sentir, mais nous nous accrochons tous au point culminant de l’escale: la projection des films de nos cinq réalisateurs Jackie Basile, Bryan Coocoo, Steven Chilton, Laura Niquay et la nouvelle venue, Jessica Vollant, qui réalise un film sur la prévention de la consommation de drogues et d’alcool.

Au cours des derniers jours, l’équipe de la Wapikoni mobile n’a pas chômé! En effet, nous avons tourné le vidéoclip de Laura Niquay au Poisson blanc, filmé quelques scènes  du film de Jessica Vollant et de Steven Chilton, fait la traduction du film de Bryan Coocoo et enregistré la narration du film de Jackie Basile et celui du film «Awacic». Les films prennent tranquillement forment, malgré qu’il reste encore beaucoup de travail à faire d’ici la projection! En ce moment, les formatrices et les réalisateurs travaillent très fort en salle de montage pour choisir les images et les sons de chacun des films de l’escale Wemotaci, qui vous seront presentés le 16 juillet 2015 à 20 heures à la maison des jeunes. C’est un rendez-vous à ne pas manquer!

P.S.: Vous n’avez aucune raison de manquer la projection, parce qu’on a réussi à faire déplacer la soirée du bingo le mercredi! ;)