Partager sur

Nouvelle

En route vers la décennie déclarée par l'ONU!

Pour souligner l’annonce par l’Organisation des Nations unies (ONU) de la décennie internationale des langues autochtones dès 2022, le Wapikoni et la Commission canadienne pour l’UNESCO (CCUNESCO) en partenariat avec le Musée canadien de l’histoire, ont donné le coup d’envoi avec la présentation d’un symposium international sur les langues autochtones.

Ce symposium, organisé le 11 février dernier au Musée canadien de l’histoire à Gatineau, avait pour objectif de réfléchir collectivement à la promotion, la sauvegarde et la revitalisation des langues autochtones en présentant des initiatives artistiques culturelles, médiatiques et politiques du Canada et de l’international. Pour l’occasion, les invités d’honneur étaient le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, ainsi que Tarcila Rivera Zea, membre désignée de l’Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones.

Trois panels se sont déroulés au cours de la journée. Le panel création, composé d’artistes autochtones du Québec, du Canada et du Chili, a contribué à des échanges sur les défis liés à la création en langues autochtones et des réussites en matière de soutien à l’émergence des talents. Après ce panel, les quatre courts métrages des cinéastes Premières Nations et Inuit de la première résidence de création Wapikoni ont été présentés. Ces œuvres, réalisées par Kevin Papatie, Jani Bellefleur-Kaltush, Ulivia Uviluk et Raymond Caplin, mettent de l’avant leur relation avec leurs langues, leurs cultures et leurs identités.

                                                                                                      
                                                                               Crédit photos: Elie-John Joseph

Lors du panel Influencer son milieu, Odile Joannette (directrice générale du Wapikoni), Stéphane Cardin (Netflix), Joëlle Robillard (Musique nomade) et Tarcila Rivera Zea, ont échangé sur l’importance de sensibiliser et éduquer les différents milieux pour provoquer des changements. Le panel diffusion quant à lui a permis de se pencher sur les différentes façons de faire rayonner les langues autochtones.

                                                     
                                                                    Crédit photos: Elie-John Joseph

Cette journée de panels a été suivie d’une réception d’honneur au cours de laquelle le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, est intervenu. Pour clôturer la soirée, une performance musicale d’Anachnid, artiste multidisciplinaire oji-crie, sous la direction de Musique nomade.

                                                      

                                                                  Discours du Chef national de l'Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde. Crédits photos: Elie-John Joseph

Les recommandations faites lors de cet événement seront publiées au cours de l’année dans Les actes du Symposium et serviront à amorcer les actions à entreprendre pour la décennie 2022-2032.