Partager sur

Nouvelle

Jani Bellefleur-Kaltush au Guatemala

En août 2017, Jani Bellefleur-Kaltush, une cinéaste du Wapikoni, était invitée à l'Ambassade du Canada au Guatemala pour présenter son travail et représenter le Canada dans le cadre du Forum l'Art comme expression pour les peuples autochtones, regroupant cinq artistes de trois pays : le Mexique, le Guatemala et le Canada.

Elle a présenté son court métrage « Nika tshika uiten mishkut (Ne le dis pas) » à l'Ambassade canadienne devant une vingtaine d'invités. Cette projection fut suivie d'une discussion sur son parcours artistique ainsi que sur les cultures autochtones au Canada ainsi que d'une soirée à l'Ambassade du Mexique où chacun des cinq artistes invités présentait son travail devant plus de 80 personnes. Le lendemain, Jani présentait son court métrage, sa culture et son parcours dans deux écoles devant des salles pleines. Plus de 300 jeunes eurent la chance de découvrir Jani.

Jani a fait ses premières armes dans le septième art avec le Wapikoni mobile en 2009. Ayant eu la piqûre, elle a ensuite poursuivi ses études à l'INIS et, à 32 ans, étudie actuellement en scénarisation à l'UQÀM. Son film « Nika tshika uiten mishkut (Ne le dis pas) » a été présenté en compétition officielle aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM), aux Rendez-vous du cinéma québécois à Montréal, au Festival Regard sur le court métrage au Saguenay, à ImagineNATIVE où il a remporté le prix du Meilleur court métrage documentaire en 2010.