Partager sur

Nouvelle

Le mot de Manon

// Équipe Wapikoni mobile

Après l'année de tous les dangers, l'année de toutes les reconnaissances! L'année 2012 se termine et quelle année! 

D'abord le Wapikoni a survécu! Et non seulement le Wapikoni a-t-il survécu à la coupe géante imposée l'an dernier, le Wapikoni termine l'année en beauté et en équilibre budgétaire. Au prix de mille efforts auprès d'autant de partenaires, nous avons en effet récupéré ce que nous avions perdu. De plus, une pluie de prix et de reconnaissances s'est abattue cette année sur le Wapikoni, insufflant à l'équipe la fierté et l'énergie nécessaires pour mener à terme les nouveaux projets financés. Le Wapikoni a donc pu rouler vers les jeunes de 13 communautés cette année. Ces jeunes créateurs ont enregistré 52 chansons et réalisé 78 films dont plusieurs remarquables, autant par leur qualité cinématographique que par la qualité d'implication des équipes de cinéastes. Ces films ont été sélectionnés dans de nombreux festivals un peu partout dans le monde. 

Certains cinéastes ont ainsi pu tisser des liens avec leurs frères et sœurs d'autres horizons. Réal Junior Leblanc et Kevin Papatie se sont ainsi fait des amis chez les Kanaks de Nouvelle-Caledonie, découvrant leur culture et partageant la leur. Un film en est né. Plus récemment, Emilio Wawatie de Kitigan Zibi, recevait à New York au nom du Wapikoni, le Plural + Honorable mention award pour l'ensemble de son travail. Malgré cette année faste, le Wapikoni mobile est toutefois encore en phase de transition. L'équipe ne pourra maintenir éternellement le rythme effréné qui lui a permis de se sortir de cette crise importante. Il nous faut maintenant des partenaires majeurs qui nous accompagnent à long terme. C'est d'ailleurs ce qui se dessine à l'horizon, ce à quoi nous travaillons. 

Je profite donc de l'approche des fêtes pour partager avec vous ces bonnes nouvelles, pour remercier tous les partenaires, anciens et nouveaux, qui ont décidé de croire à la résilience du Wapikoni en poursuivant le soutien à ses activités auprès des jeunes des Premières Nations. Ceux-ci font, année après année, la preuve d'un talent exceptionnel. Ils partagent avec force ce qu'ils ont à dire et leur parole est de plus en plus largement entendue. Un joyeux Noël et de belles fêtes aux participants et à nos amis des Premières Nations! Je remercie aussi, du fond du cœur, mon équipe, qui, malgré l'insécurité, a traversé la tempête, et qui contribue, jour après jour, à faire du Wapikoni mobile un projet qu'on respecte et qui reçoit maintenant une reconnaissance internationale. De belles fêtes à vous et un Noël rempli d'amour, à l'enseigne de la solidarité. 

Manon Barbeau