Partager sur

Nouvelle

Le Wapikoni au 1er Sommet de l'innovation autochtone à Winnipeg

// Clark Ferguson

© Teddy Syrette

Craig Commanda et moi-même, Clark Ferguson, avons eu la chance de participer au premier Sommet pour l'innovation autochtone à Winnipeg du 18 au 20 novembre. Cette conférence était organisée par l'Association nationale des centres d'amitié autochtones et rassemblait des groupes et des individus en quête de nouvelles stratégies issues de l’innovation autochtone pour répondre à des enjeux de longue date. Craig et moi y représentions le Wapikoni mobile dans le volet Arts et Innovation. Nous avons participé à un panel aux côtés de Sandra Laronde, directrice des arts autochtones du Banff Centre et directrice artistique de Red Sky, et des sympathiques représentants du Art City, un programme d’arts pour la jeunesse situé en plein cœur de Winnipeg. Nous avons échangé avec le public sur la manière dont les différents organismes artistiques travaillent au sein des communautés, les obstacles, les innovations et l’optimisme général. Craig Commanda a présenté son film, The Weight, et a accepté de parler de ce que le Wapikoni mobile a fait pour lui en tant qu'individu, mais aussi en tant qu’artiste. Craig, comme les nombreux intervenants à ce sommet, a parlé du fond du cœur et a raconté son histoire personnelle avec émotion. Nous avons pu constater un réel intérêt d’avoir un projet semblable au Wapikoni mobile ou le Wapikoni lui-même dans des communautés au Manitoba et en Saskatchewan.

Quelques moments incroyables se sont produits lors de ce sommet, notamment les prises de paroles de grands orateurs des Premières Nations tels que le juge Murray Sinclair de la Commission Vérité et Réconciliation du Canada; l’écrivaine et aînée métis, Maria Campbell; l’aîné et gardien du savoir, Dave Courchene; le journaliste de CBC et écrivain, Wab Kinew; le directeur de l’association des centres d’amitié autochtones de la Colombie-Britannique, Paul Lacerte, et beaucoup d'autres. Ces deux jours très inspirants avait pour objectifs non seulement l’instauration du dialogue mais aussi le partage de nouvelles pratiques qui fonctionnent. Le sommet facilitait le réseautage entre les groupes ayant des objectifs communs. Personnellement, j’ai été inspiré par l’approche de certains organismes qui réforment leur fonctionnement et inculquent le leadership dans leurs organisations et leurs communautés. Et que dire du dévouement du juge Murray Sinclair et de tous ceux impliqués dans la Commission Vérité et Réconciliation du Canada! Prendre connaissance de tout ce que la Commission a mis en place pour recueillir les témoignages affligeants des survivants des pensionnats et les rendre public était hautement inspirant.


Photo: © Teddy Syrette