Partager sur

Nouvelle

Le Wapikoni au Chili pour la 4e année consécutive

// Wapikoni mobile

Cette année, ce sont les communautés de Malalhue et de Llaguepulli, au Chili, qui recevront les ateliers de création de la 4e école cinématographique offerte en collaboration avec le Wapikoni mobile et les formateurs locaux du regroupement mapuche Lafken ñi zugvn. 

Le 12 janvier dernier, Élisa Moar et Iphigénie Marcoux-Fortier, accompagnées d’Ariella Orbach, l’initiatrice du projet en 2011, se sont envolées pour le sud du Chili. C’est Iphigénie, cinéaste-accompagnatrice particulièrement bien rôdée à la méthodologie de formation du Wapikoni, qui travaillera plus étroitement avec les formateurs locaux à l’encadrement des ateliers. Élisa, qui vient de la communauté atikamekw de Manawan et qui a réalisé, entre autres, les courts métrages Marée et Micta, aura pour mission de documenter le déroulement de ces ateliers par l’écriture de journaux de bord et la photographie. Vous pourrez très bientôt suivre cette expérience à travers des posts que le Wapikoni publiera prochainement sur Facebook et son site Internet. À l’issue de cette formation, le 17 février prochain, chaque communauté aura réalisé un court métrage. 

Cette escale au Chili marque également le lancement d’un projet de jumelage entre communautés autochtones d’ici et d’ailleurs que le Wapikoni souhaite mettre en place. En ce sens, Élisa Moar agira à titre d’ « ambassadrice » de la communauté de Manawan, dans Lanaudière, dans le but de créer un échange culturel et de partager sa vision culturelle et artistique avec les participants mapuches qu’elle rencontrera lors de cet atelier.