Partager sur

Nouvelle

Le Wapikoni en expo au World Press Photo Montréal 2015

Avoir un espace d’exposition lors de la plus prestigieuse compétition de photographie professionnelle au monde… Quel immense honneur! Du 26 août au 27 septembre, des photos du Wapikoni, prises lors de ses activités sur le terrain, côtoieront les 150 photos gagnantes du World Press Photo 2015. Cette grande exposition internationale, qui célèbre cette année ses 10 ans, se tiendra au Marché Bonsecours, dans le Vieux-Montréal, tous les jours de la semaine de 10 heures à 22 heures et en nocturne jusqu’à minuit les jeudis, vendredis et samedis.

Autre belle surprise, le World Press Photo Montréal 2015 a choisi pour porte-parole de sa 10e édition nul autre que Samian, le porte-parole du Wapikoni! En août 2015, l’artiste algonquin, auteur, compositeur, interprète, acteur, auteur et passionné de photographie, s’est rendu dans des communautés autochtones du Québec afin d’y réaliser une série de portraits, dont certains se retrouveront dans l’espace Wapikoni du World Press Photo Montréal.

C’est donc une première pour le Wapikoni, que l’on connaît davantage pour les œuvres audiovisuelles de ses participants. Sur l’espace mezzanine, au côté de notre partenaire et ami Oxfam-Québec, le public pourra apprécier une exposition des instants captés sur le vif dans les communautés des Premières Nations par les collaborateurs, formateurs et participants du Wapikoni. Parmi eux : Véronique Lanoix, Marie-Pier Ottawa, Delphine Denoiseux, Élisa Moar, Lina Gunn, Marie-Cécile Dietlin, François Laurent, Samian, Mathieu Buzetti-Melançon, Philippe-David Gagné et Joannie Lafrenière. La structure soutenant les photographies a été réalisée par l’artiste multidisciplinaire Dominic St-Aubin.

Une zone vidéo du Wapikoni mobile sera également aménagée et le public pourra y visionner une courte sélection de films engagés.

Dans l’actuel contexte socio-politique de réconciliation au Canada, le Wapikoni est très fier de contribuer à la visibilité des Premières Nations dans cet événement d’envergure internationale en offrant un espace de sensibilisation aux enjeux qu’elles rencontrent. « Cette représentation est non seulement précieuse, mais essentielle », souligne Manon Barbeau, directrice générale du Wapikoni.

Pour plus d’informations sur le World Press Photo 2015, consultez www.worldpressphoto.org