Partager sur

Nouvelle

Les festivités commencent aux Rendez-vous du cinéma québécois

// Wapikoni

LE WAPIKONI MOBILE, 10 ans déjà 

Cette année, le Wapikoni mobile fête ses 10 ans et, quand on a cet âge, on veut que tout le monde sache que c’est notre anniversaire! Pour l’occasion, l’organisme, cofondé par le Conseil de la Nation Atikamekw, le Conseil des jeunes des Premières Nations et la cinéaste Manon Barbeau, a concocté une véritable programmation de fête présidée par Ghislain Picard, le Chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador. Le coup d’envoi officiel des célébrations est lancé le 24 février, aux Rendez-vous du cinéma québécois. 

La soirée spéciale « Wapikoni mobile : 10 ans déjà! » s’inscrit dans la programmation Hors-piste des RVCQ et se déroule au Bistro SAQ de la Cinémathèque québécoise de 19 heures à 21 heures. Animée par Caroline Nepton Hotte (Boreal Hebdo, sur les ondes de CBC North), la soirée met à l’honneur l’incomparable talent des jeunes cinéastes autochtones. Sept d’entre eux raconteront le Wapikoni mobile à leur façon avant de laisser place aux rythmes du VJ Geronimo. Le rappeur anishnabe Samian, porte-parole du Wapikoni et un de ses premiers participants, sera de la fête. 

Les célébrations du 10e anniversaire ont toutefois réellement commencé le 20 février dernier, dans la communauté atikamekw de Wemotaci, en présence du Chef David Boivin. « C’est un lieu chargé d’émotion pour moi, car il s’agit de la communauté de Wapikoni Awashish, tragiquement disparue en 2002. C’est en sa mémoire que j’ai créé ces studios ambulants de formation et de création audiovisuelle », a déclaré Manon Barbeau. La directrice du Wapikoni mobile a entamé une tournée dans les communautés originelles où se sont stationnés pour la première fois les studios ambulants en 2004. 

Parmi les activités qui souligneront cet anniversaire, du 5 mars au 24 avril, la Cinémathèque québécoise offre un coup de chapeau en diffusant les courts métrages du Wapikoni en première partie des films du programme d’Orson Welles : l’Ogre du cinéma. Du 7 mars au 21 mars, Manon Barbeau et le Wapikoni seront aussi à l’honneur à l’UNESCO, à Paris, où ils représenteront le Québec lors d’une exposition organisée pour la Journée internationale de la femme. Une rétrospective des meilleurs courts métrages du Wapikoni sera également présentée au Festival international du film de Guadalajara, où le Québec est à l’honneur cette année. Cet été, le Wapikoni organisera le 1er colloque international pour la création du Regroupement international des communicateurs des Premières Nations. Puis, à la mi-octobre, le Wapikoni fêtera en grand son anniversaire avec une rétrospective des courts métrages des dix dernières années lors du Festival du nouveau cinéma. Le festival autochtone imagineNATIVE clôturera ces festivités avec un événement spécial Wapikoni lors de sa 15e édition, à Toronto.

La programmation complète des activités du 10e anniversaire est disponible sur le site Internet du Wapikoni : http://www.wapikoni.ca/actualites/nouvelles/programmation-deja-10ans