Partager sur

Nouvelle

L'Upop braque ses projecteurs sur le Wapikoni

Dans le cadre de sa série "Autochtones et cinéma au Québec; une exploration plurielle", l'Upop a tourné ses projecteurs vers le Wapikoni en invitant, le 26 mars 2017, les cinéastes Frédéric Cheezo et Alexis Gauthier Fortier, des collaborateurs étroits du Wapikoni, à discuter des défis et réussites de l’intervention et de la création auprès d’une jeunesse qui s’approprie de plus de plus les arts médiatiques

Puis, le 9 avril 2017, c'était au tour de Sonia Bonspille Boileau de s'exprimer au sujet de son expérience de cinéaste. En plus de réaliser le film Le Dep, Sonia a également signé le documentaire d'une heure Wapikoni, diffusé en mars sur les ondes de Radio-Canada, ARTV, RDI et Espaces autochtones.

À travers la projection d’une dizaine de films, les deux intervenants ont abordés les origines et la méthodologie spécifique du projet. Plusieurs thématiques ont été abordées, plusieurs discussions déclenchées par le visionnement des différents courts métrages.

Fred Cheezo a présenté son premier film « Face à face », qui aborde les thèmes de l’itinérance, l’isolement et le racisme. L’éloquence de Frédéric et surtout sa sensibilité à fleur de peau ont semblé plaire aux gens s’étant déplacé pour l’événement. C’est avec attention et curiosité qu’ils ont écouté Alexis et Frédéric.

Le cinéaste-accompagnateur Alexis Fortier Gauthier a abordé le travail collaboratif qui caractérise les escales et la créativité débordante qui anime les participants du Wapikoni Mobile. Après plus de deux heures de discussions, l’émotion était palpable et de nombreuses personnes sont venus échangées davantage avec Frédéric Cheezo qui prenait un malin plaisir parler de son oeuvre.