Partager sur

Nouvelle

Melissa Mollen Dupuis, nouvelle présidente du Conseil d’administration du Wapikoni

Le 20 novembre dernier, le Conseil d’administration du Wapikoni mobile a nommé une nouvelle présidente. Melissa Mollen Dupuis succède à Eva Ottawa, Grande-Chef de la nation atikamekw de 2006 à 2013.

Melissa Mollen Dupuis est originaire de Mingan, sur la Côte Nord. De mère innue et de père québécois, elle raconte le métissage des cultures à travers les arts visuels, l’animation, la performance et le conte. Son approche contemporaine de la culture des Premières Nations explore des avenues jusqu’ici peu empruntées. Elle a, par exemple, créé un spectacle de contes érotiques amérindiens! Cet engagement artistique l’a mené à fonder Artistes autochtones du Québec, un groupe qui permet aux artistes d’origine autochtone d’établir leurs priorités. 

La fondation de ce groupe a sans doute permis à Melissa de découvrir un côté engagé qu’elle couvait jusque-là, car dernièrement, ce n’est pas pour son côté artistique qu’elle s’est démarquée auprès du grand public. Depuis décembre 2012, avec Widia Larivière, elle est la cofondatrice de Idle No More au Québec, un mouvement de contestation et de résistance à l’adoption de lois dont les effets entraînent la violation des traités ancestraux. 

L’activisme et la personnalité de Melissa lui ont attiré un vif intérêt médiatique et font d’elle l’un des jeunes leaders autochtones les plus prometteurs au Québec. En janvier 2014, elle comptait parmi les six jeunes leaders autochtones du Canada sélectionnés par l’International Visitor Leadership Program (IVLP), un programme du Département d’État américain mettant en contact de jeunes leaders étrangers actuels et émergents avec leurs homologues américains. Grâce à ce séjour d’échanges visant à renforcer la compréhension mutuelle sur les questions de politique étrangère, Melissa a pu représenter le Wapikoni, créer des liens et échanger avec des autochtones et des organismes autochtones des États-Unis, à la fois en milieu urbain et dans des réserves. Le Wapikoni est donc très fier de sa nouvelle présidente qui, par ailleurs, connaît très bien l’organisme pour y avoir travailler en 2012 comme adjointe à la diffusion des œuvres , mais aussi pour y avoir été participante en 2012 et 2013 lors des escales urbaines à Montréal. Elle a réalisé trois courts métrages : Femmes autochtones disparues et assassinées, O et Nanapush et la Tortue

Pour son mandat à la présidence du CA, Melissa Mollen Dupuis sera entourée de Kevin Papatie, vice-président, de Manon Barbeau, vice-présidente, de Clément St-Cyr, secrétaire-trésorier et d’André Dudemaine, administrateur.