Partager sur

Nouvelle

Un jeune cinéaste de Uashat-Maliotenam dans un forum international à Montevideo !

Du 27 au 30 octobre, Tshiuetin Vollant participe au Forum international "Memoria e Identidad" de Montevideo! Le forum, qui est appuyé par l'UNESCO, vise la valorisation de la mémoire et de l'identité chez les différentes communautés culturelles. Tshiuetin Vollant y représente pour l'occasion les autochtones du Québec. Il est accompagné pour son voyage par Marie-Geneviève Chabot, qui était une de nos intervenantes-formatrices jusqu'à tout récemment. Plusieurs films du Wapikoni mobile seront également présentés au cours du forum. 

Bon voyage à nos deux Wapikoniens! . 

Les films présentés lors du forum: L’amendement - Kevin Papatie de Kitcisakik Je me souviens - Fernand Petiquay de Opitciwan Le vieil homme et la rivière - Steven Chilton de Wemotaci Kokom déménage - Evelyne Papatie, Vince Papatie de Kiticisakik Tshitashun (Chiffre) - James Picard de Pessamit Ka unian uass (L’enfant disparu) - Tshiuetin Vollant de Uashat-Maliotenam Nous sommes - Kevin Papatie de Kitcisakik Dans l’ombre - Catherine Boivin de Wemotaci Sauvages perdus - Chanouk Newashish, Réal Junior Leblanc de Uashat-Maliotenam Waseya dizihin - Kevin Papatie de Kiticsakik Tremblement de terre - Réal Junior Leblanc de Uashat-Maliotenam . . 

Marie-Geneviève Chabot raconte son voyage: 

Du Nord au Sud.  Des milliers de kilomètres nous séparent.  Nous parlons français, espagnol, portugais, aymara, innu…   Et pourtant, nous arrivons à nous comprendre. Tshiuetin et moi faisons partie des centaines de délégués venus des quatres coins du monde pour participer au 8e Forum « Mémoire et Identité ».  Pour quelques jours, nous sommes tous rassemblés à Montevideo, la sympathique petite capitale de l’Uruguay, pour échanger sur des questions sociales qui touchent les peuples d’Amérique latine. Devant une assistance attentive et intriguée, nous avons présenté le projet du Wapikoni Mobile, suivi d’une projection de quelques courts-métrages.  Les films ont touché, étonné, et suscité de nombreuses discussions. Grâce à Susana et Karin, nos deux généreuses traductrices, nous avons pu échanger nos perspectives différentes avec les autres participants sur autant de questions comme l’identité, la langue, le territoire et Tshiuetin a pu partager un peu de sa culture innue. 


Nous nous sommes rendus compte que, du Nord au Sud, les regards sont parfois les mêmes, et les réalités, étrangement semblables.  Nous nous sommes étonnés qu’un représentant d’une communauté autochtone d’Amérique latine puisse se reconnaitre dans la réalité d’un Autochtone du Québec. Je demande à Susana, notre fidèle traductrice et accompagnatrice, pourquoi elle participe au forum.  Elle me répond qu’elle aime rencontrer les gens. Elle croit que « l’être humain grandit spirituellement et intellectuellement au contact des autres ». C’est si bien résumer le but de cette rencontre. On repart avec le sentiment d’être reliés les uns aux autres et avec l’étrange impression que le monde est plus petit.